Débat : opérateur de prises de vues – télépilote…un métier déjà sinistré ?

Télépilote professionnel
Télépilote professionnel

Article-débat.
La base du marketing est de répondre à un besoin existant. Il n’est donc pas si anormal de se dire que la prise de vues aériennes est un marché qui peut répondre à des attentes de particuliers et d’entreprises. Surtout que la télévision (les reportages) nous gavent de plans aériens. Beaucoup de photographes et de vidéastes se sont donc lancés, ces deux dernières années, dans la prise de vues aériennes par drone. E cela, surtout depuis l’arrivée de machines faciles à piloter et offrant des qualités d’images intéressantes, presque Broadcast. En 2016 on comptait sur le territoire français de moins de 50 entreprises de prises de vues au drone, fin 2019, on comptait plus de 9000 exploitants ! Et tout cela sans compter sur la démocratisation des drones à bas coût permettant d’obtenir des résultats photo et vidéo très acceptables. Aujourd’hui pour moins de 400 euros (par exemple un Dji Mavic Mini) tout particulier peut photographier sa maison et celle de ses amis. La législation est presque devenue plus dure pour les pros que pour les utilisateurs de dones de loisir. Aujourd’hui, un particulier peu faire décoller un drone de chez lui (dans sa propriété privée), en pleine ville, tandis qu’il faudra une demande de plus d’une semaine pour un professionnel (préfecture).
Bref, la concurrence n’est plus de 9000 exploitants mais presque d’autant de drones vendus !
Donc, même si les demandes de prises de vues aériennes augmentent globalement, le nombre de ‘prestataires’ étant en explosion, plus grand monde ne vie de cette activité.
Les grandes entreprises qui au départ ont fait appel à des indépendants ont créé leurs propres services et formés leur personnel.
Les télépilotes Pro vont devoir donc proposés des offres supplémentaires : photogrammétrie, diagnostiques thermiques, travail d’observation agricole, etc.

Yann MATHIAS

Pour recevoir une fois par mois (gratuitement) une fiche de vol, abonnez-vous à notre Newsletter ! Ce mois de janvier : voler avec son drone en hiver.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*